Rechercher

Paris première ville verte européenne

Le Bonheur, le journal qui met de la gaieté dans le futur. Voici un article qui raconte comment on pourrait vivre plus sainement à Paris. Bonne nouvelle publiée le 7 décembre 2025.


Anne Hidalgo, maire de Paris. Source : medias-presse.info

En ce jour de 13 novembre 2025, Paris est nommée première ville verte d'Europe par la Commission Européenne pour l'Environnement. Depuis 2018, la mairie de Paris a interdit l’utilisation des véhicules à effets hostiles dans la capitale. Cette mesure a participé a réduire le taux de pollution (3µg/m3). De plus, les services de santé, tel que l'hopital Pitié-Salpétrière enregistrent un taux de morbidité, lié à la pollution qui a chuté de 90%.

Paris a un taux très élevé de densité de population : 21000 habitants au km2. Dans la capitale il y a aussi 710 voitures pour 1000 habitants. La vie parisienne et l’activité effervescente en son sein se font au détriment de l’environnement. En mars 2014, la Région Île de France enregistrait un taux de pollution en particule fine supérieure à 80 µg/m3. Cela équivaut à « respirer au-dessus d’un cendrier ». Cette pollution est responsable de l’accroissement des maladies respiratoires et cardio-vasculaires.

Face à ce danger, le Maire de Paris, Anne Hidalgo a organisé la conférence Plan Vert les 18 et 19 décembre 2015. Les ministères compétents ainsi que des représentants des organismes de protection de l’environnement ont animé la séance de travail. Les réflexions ont débouché sur des mesures drastiques sur le mode de vie à Paris afin de résoudre le problème de pollution de manière durable.

La suppression des voitures à effets nocifs a été promulguée le 01 janvier 2016. Les voitures concernées étaient celles qui fonctionnaient à l'énergie fossile. Cette mesure s'appliquaient autant aux transports en commun qu'aux véhiculent particuliers.

La première mesure aura été prise le 15 janvier 2016, la construction des rails pour le fonctionnement des bus électriques a commencé. Plus de 100 km de rails ont été construit et les 347 lignes de bus ont reçus des véhicules électriques à basse consommation. Les derniers transports en communs qui utilisait de l'essence et du gasoil furent remplacés le 26 juillet 2017.

La multiplication des pistes cyclables a aussi convaincu 23% des automobilistes à échanger leur voiture contre les vélos. Au mois de Juillet 2016, la demande de vélo est multipliée par 5 par rapport à celle de l'année précédente.

Le veto des stations de distribution de carburant a été une étape difficile pour la mise en place du projet. La reconversion à la vente d'électricité d'origine naturelle a été préconisée. Une aide consistant au remboursement de 75% des dépenses de construction a été faite par l'Etat. Cette mesure a permis d'accélérer les travaux, plus aucun revendeur de gasoil et d'essence n'est recenser au matin du 20 mai 2018.

Les stations d'essence se convertissent à l'énergie électrique. Source : Falco - Pixabay.com

L’accord entre la Mairie de Paris et les concessionnaires automobiles a été décisif dans l’épuration du parc automobile de Paris. Les concessionnaires ont offert une voiture électrique à chaque automobiliste en fonction de la voiture hors normes échangée. Cette norme suppose un seuil de pollution de 80mg/km pour les émissions d’oxyde d’azote (NOx). Le 5 mai 2018, est la date à laquelle les dernières voitures polluantes ont circulé dans les rues de la ville des lumières. Le taux de pollution a chuté jusqu'à un taux record de 3µg/m3 le 13 mai 2018.

La voiture électrique. Source : mmurphy - Pixabay.com

La réticence des Parisiens à changer d'habitude, de voiture et de mode de vie n'est plus qu'un mauvais souvenir. Depuis 2023, 100% des personnes interrogées estiment vivre mieux à Paris depuis la seule utilisation des véhiculent électriques.

Paris est fière de recevoir les honneurs, en tant que première ville verte d'Europe de l’année 2025. L'Etat a aidé par l'accompagnement des revendeurs de carburant vers leur reconversion à l'énergie verte. Les concessionnaires et la municipalité ont aussi participé à renouveler le parc automobile en instaurant un système d'échange de voitures entre particuliers. Toutes ces mesures ont abouti à la suppression des voitures polluantes dans la ville de Paris. La généralisation de cette mesure, à toutes les villes de France, soutenue par une approche logique de tous les acteurs concernés (fabricants, revendeurs, consommateurs) devrait-elle être mise en place pour la suppression progressive de tous les véhicules pollueurs dans le pays ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire