Rechercher

Les chefs d'entreprises travaillent avec les autorités fiscales

Le Bonheur voit l'avenir avec un oeil positif et vous offre un article sur le sujet éternellement brulant des impôts et des dépenses publiques. Bonne nouvelle publiée le 4 décembre 2025.


Monnaie. Source : Pixabay.com

Cette année encore, l’efficacité et la maîtrise de la dépense publique française atteint des sommets. La simplification des mille-feuilles administratifs et normatifs débutée en 2015 en plus de l’optimisation fiscale engendrée par Xavier Niels, a permis d’augmenter les recette de l’État de 60%. Grâce à ces économies, le gouvernement a réorienté son budget sur trois axes : aide aux plus démunis, création de logements accessibles à tous, et baisse des impôts.

Au 1er janvier 2024, ce ne sont pas moins de 10 millions de foyers qui avaient bénéficié d’un allègement fiscal. Les prévisions pour cette année sont de 15 millions de foyers. Les recettes de l'Etat sont croissantes, les pouvoirs publics peuvent se permettre de diminuer l'effectif des personnes imposable et misent sur l'optimisation des technique de recouvrement des impôts pour augmenter ses recettes.

Les entreprises ne sont pas en reste. Sous diverses conditions telles que la responsabilité sociétale et la considération de la démarche biologique, les entreprises peuvent bénéficier de réductions fiscales importantes. Ainsi les statistiques de l'INSEE de 2024 montrent que 90% des industries agroalimentaires privilégient les produits biologiques, 97% de l'agriculture est entièrement biologique et 80% des entreprises ont entrepris des travaux pour limiter la pollution.

Diminution de l'impôt. Source : Stevepb / Pixabay

L'accroissement des recettes publiques grâce à la proposition de Xavier Niels marque un tournant décisif pour le système fiscal français. Fondateur de Free mobile, sauveteur du journal Le Monde, patron adulé des français, Xavier Niels est un homme charismatique qui continue de jouer un rôle majeur en France. En mai 2006, il est jugé coupable de recel de biens sociaux et regrette ces événements.

Xavier Niels, dirigeant et actionnaire d'Iliad. Source : bxeco.fr

En mai 2017, il se lie avec 87 grands patrons de l'industrie française qu'il appelle ses «grands conseillers» à savoir Bernard Arnaud ou Alain Grandjean. L'équipe de choc formée par ces personnes au profil complémentaire et audacieux s'est rangé aux côtés du Ministère de l’Économie, des Finances et de l'Industrie pour optimiser le système fiscal mis en place. Ces chefs d'entreprises apportent des instructions et conseils très pragmatiques aux services fiscaux qui garantissent une limitation de 99% des fraudes fiscales.

L'initiative, tout d'abord accueillie avec réticence a finalement fait l'unanimité lors de la conférence initiée par le Ministère compétent à Paris, en novembre 2017. Un premier essai de collaboration qui a duré un trimestre (janvier 2018-mars 2018) a débouché sur une hausse conséquente de la recette fiscale. Jumelé à la bonne volonté des hommes d'affaires la réussite de l'essai a accéléré l'acceptation de la nouvelle formule. Il va s'en dire que depuis près d'une décennie, la mise a l'épreuve de la nouvelle méthode a permis à la France de bénéficier d'un système fiscal quasiment infaillible.

Depuis juillet 2018, la participation des grands patrons à l'élaboration et l'application du système fiscal a participé à accroître les recettes publiques, sans pour autant augmenter le taux d'imposition. Mené par Xavier Niels, la coalition des 87 PDG des plus grandes entreprises française a réussi a accroître les recettes fiscales françaises de 105%. En 2025, cette pratique se solde sur une réussite sans nom, puisqu'elle participe à diminuer l'effectif de personnes imposables et selon l'Insee 90% des entrepreneurs jugent la démarche: juste.

Pour quels autres secteurs d’activités, les pouvoirs publics devraient-ils adopter cette même collaboration citoyenne ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire